Algérie Mes Racines
  1. Se connecter
  2. S'inscrire
  3. Inscrire une famille

L'espace des villes

Bône - Annaba

Photos

Actualité

  • Livre: "Aurélie princesse Tidjani et les siens"...
  • Livre: "A la recherche de l'enfance"...
  • Livre: "ALGER, je n'ai pas oublié"...
  • Livre: "Mon Algérie perdue à jamais. Mes jours heureux à Bône. 1949-1962"...
  • Livre: "Le berger de Mostaganem"...

Lire la suite

L'homme qui aimait les femmes

(Colette Levy)

Cette pièce satirique est purement imaginaire.

Peinture de l'auteur

Cette petite pièce comique, fait référence à un Président de la République que nous avons bien connu et, qui d'ailleurs ne s'en est jamais caché! Et qui n'hésita pas à aborder même une certaine actrice Juliette dans une librairie parisienne... en lui demandant de l'appeler à l'Elysée. Vous souriez! Comme je vous comprends! Alors rions tous ensemble!

Cette pièce comporte trois actes: La rencontre - La concurrence - La déclaration

Les comédiens sont au nombre de 4: Francis (le sexagénaire) ? Françoise ? Juliette - et Julien (le Pieds-Noirs).

La scène se passe à la terrasse d'une brasserie parisienne par un beau matin de mai...

ACTE I: LA RENCONTRE (entre Francis - Françoise et les autres...)

Francis: "Bonjour, charmante demoiselle pouvez-vous me dire l'heure s'il vous plait?"

Françoise: "Ah! Bonjour Monsieur, exactement midi pile."

Francis: "Permettez-moi cette question: vous venez souvent vous attabler à cette Brasserie, comment vous appelez-vous charmante demoiselle?"

Françoise: "Je m'appelle Françoise, mais je viens assez souvent à cette Brasserie "l'Excelsior", d'autant que j'attends mon ami Julien"

Francis: "Moi c'est Francis et je vous aurais bien invitée au restaurant, ce soir, ainsi donnez-moi votre n° de portable et je vous appellerai... c'est promis! Et tout comme vous d'ailleurs, j'attends une amie Juliette, une jolie brunette aux yeux de braise."

ACTE II - LA CONCURRENCE

Françoise: "En fait je n'ai pas de portable! Mais que fait Julien, toujours en retard! Ce beau brun!"

Francis: "l'on ne vous a jamais dit que vous étiez drôlement charmante avec vos beaux cheveux blonds ondulés et votre regard bleuté!"

Françoise: "mais vous me charmez et que dois-je comprendre? Vous aimez les femmes, je crois!"

Francis: "C'est bien vrai je sais reconnaître ce qui est beau!"

Françoise: "Ah! Ce Julien est toujours en retard mais il est tellement sympathique ce Pieds-Noirs"

Francis: "je peux en dire autant de Juliette, une fille bien sympa. Et bien plus jeune, car en fait, je n'aime que les jeunes! Allez savoir pourquoi?"

Françoise: "c'est bien ce que je pense, vous êtes un drôle de numéro!"

Francis: "ah! Je vous l'accorde! Mais je le sais! Un très bon numéro d'ailleurs!"

Entre temps, Julien arrive et gare sa vespa à l'angle de la Brasserie

ACTE III -LA DECLARATION

Francis, évidemment se moque de Julien....

Francis: "Ah! C'est ça ce Julien? ce tchapakan, ac la vespa! il te fait le charme et depuis quand oualou!"

Françoise: "mon dieu que vous êtes drôle, non seulement vous êtes jaloux! mais vous parlez pataouète!"

Francis: "ah! j'ai oublié de vous dire que mon beau-frère est Pieds-Noirs!"

Françoise: "tiens donc, je commence à mieux comprendre!"

Francis: "mais je reconnais qu'il est beau et jeune c'est vrai... mais cela ne me fait pas peur!"

Françoise: "C'est vrai que vous n'êtes pas mal pour votre âge..., vous ne paraissez pas avoir Francis: 6O ans!"

Francis: "mais enfin! L'on est toujours jeune quand on aime!!!"

Julien: "Bonjour, bonjour, alors la zize comment ça va? zotch! tu fréquentes les vieux maintenant!"

Françoise: "Ne faites pas attention Francis, il est d'un naturel vous savez, il me plait tel qu'il est!"

Francis: "Ravi de vous connaître mais je constate que vous êtes un peu jaloux? comment est-ce possible?"

Julien: "Vous me comprenez bien entention! quand je rencontre une fille et qu'elle est déjà en compagnie, de loin ma parole! je croyais que vous étiez son père!"

Francis: "Soyez rassuré à présent, car j'attends également une jeune amie Juliette que j'ai rencontrée l'autre soir, dans une librairie de Saint-Germain des Près! d'ailleurs elle arrive Juliette!"

Juliette: "bonjour tout le monde! quelle surprise je croyais te trouver tout seul cher Francis!"

Francis: "Ah! mais parfois des circonstances font que ... alors je te présente mes nouveaux amis"

Juliette: "Ils sont bien charmants tes nouveaux jeunes amis! mais nous attendons encore quelqu'un peut-être?"

Francis: "Ah! Tu me fais penser que je dois appeler Josette, tu sais la jolie fille que j'ai rencontrée l'autre fois sur les Quai de la Seine, près des bouquinistes ..."

Juliette! "Ah! non mais tu ne vas pas me dire que tu vas l'inviter elle aussi?"

Julien: "Zotch! et pourquoi pas? elle est comment cette Josette?"

Francis: "C'est-à-dire que Josette, est une beauté brune des îles ....elle vient de la Martinique, et j'adore sa cambrure. Et son accent exotique!"

Françoise: "mais regarde-le celui-là, avec Francis ils font vraiment la paire!"

Julien: "fais entention! Françoise comment tu me parles, car tu sais que je n'ai qu'une parole! parole d'honneur"

Juliette: "alors, Francis tu l'appelles ou quoi ta Josette "chaloupée"

Françoise: "Dis-moi Julien, ça veut dire quoi au juste "je n'ai qu'une parole? Parole d'honneur"

Julien: "Alors tu veux vraiment un dessin, fais pas tant de necks devant tes copains ... car quand nous sommes seuls toi et moi? Tu roucoules si bien, tu ondules si bien, que tu connais mes sentiments!"

Francis: "ah! Si vous parlez alors de sentiments ... il va falloir s'expliquer!"

Juliette: "au fait, c'est vrai que penser d'un homme comme toi qui me courtises voilà près de 6 mois déjà!"

Francis: "Ah! Je reconnais que tu es ma préférée Juliette"

Juliette: "Mais je suis ta préférée pour quoi exactement?"

Francis: "Alors, tu veux la vérité! Je dois reconnaître que j'ai des sentiments pour toi!"

Julien: "Entre nous, voilà comment on disait chez moi "j'ai un gros paquet d'estime pour toi!"

Françoise: "dis-donc l'ami très cher, ne deviens pas ... ou plutôt garde ...ou bien ne dis plus rien!"

Julien: "Comment ça! Puisque tu veux la vérité vraie, je te la dis: "je t'aime sincèrement Françoise"

Françoise: "ah! Enfin les mots pour le dire que notre amour est sincère..."

Francis: "Bon! Si nous allions déjeuner à présent, je vous invite tous pour célébrer la joie de nous connaître"

Françoise: "Dites-moi Francis, répondez ou réponds au moins à ton portable?"

Francis: "Ah! Michelle... comment vas-tu depuis le temps! Toujours célibataire? Moi je suis fiancé avec une charmante Parisienne "Juliette" que je te présenterai, si tu le veux, à notre prochaine rencontre. Allez! Bye"

Juliette: "tu crois qu'un jour tu seras capable de changer? Toi! Les astres nous le diront!"

Et, tous nos amis se lèvent et se dirigent vers le restaurant d'en face "La Potinière".

Avec toute mon amitié bônoise Colette LEVY.

http://www.amisdebone.com

FIN

La plage de "La Caroube" peinte par l'auteur
  1. Qui sommes nous?
  2. Conditions d'utilisation
  3. Nous contacter
  4. Concept et fonctionnement
  5. Faire un lien
  6. Sites amis